Doctoriales

À propos

Le Vietnam est en phase de restructuration de sa politique de formation universitaire et de recherche, qui constitue un des piliers de sa stratégie de développement. Celle-ci se caractérise, entre autres, par un accroissement des effectifs (masters, doctorats), une amélioration de la qualité (politique « d’excellence ») et une ouverture à l’extérieur (implantation d’universités étrangères, partenariats renforcés). La communauté internationale, au plus haut niveau politique, est désireuse d’accompagner le Vietnam dans cette voie, notamment en appuyant le plan « 20 000 docteurs à l’horizon 2020 ». Afin d’œuvrer concrètement dans ce sens, et à l’instigation des chercheurs de l’UMR DIAL de l’IRD avec l’appui actif de la représentation au Vietnam, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), le Fonds de Solidarité Prioritaire en Sciences Sociales (FSP2S), l’Université Nationale des Sciences Sociales et Humaines (UNSSH), le Pôle Universitaire Français (PUF) et l’Académie des Sciences Sociales du Vietnam (ASSV) ont décidé de mettre en place des journées doctorales en sciences sociales en novembre 2008. Après cette phase de lancement, une convention de financement pour trois ans (2009-2011) a été signée entre l’ASSV, l’AUF, l’IRD et l’UNSSH). À travers la création des Doctoriales en Sciences Sociales en Asie du Sud-Est à raison d’une session par trimestre, l’action consiste à renforcer les capacités des doctorants vietnamiens et de la région (Cambodge, Laos, Thaïlande), inscrits dans une université nationale ou francophone (en codirection ou cotutelle). Ces journées d’échanges permettent à des doctorants de présenter des travaux en cours et de les soumettre à la critique d’un public spécialisé ou intéressé par la recherche. C’est également l’occasion d’aborder des problématiques théoriques et pratiques rencontrées dans ce domaine, en mettant l’accent sur les questions méthodologiques. Chaque session dure une journée et est organisée autour d’un thème fédérateur et multidisciplinaire afin de permettre le regard croisé des chercheurs de plusieurs disciplines. Après une introduction à la thématique et aux questions de recherche par un chercheur confirmé, deux doctorants présentent chacun un article/chapitre en cours qui est « discuté » successivement par un autre doctorant puis par un chercheur, la soumission à l’examen critique des pairs étant le principe fondateur de la démarche scientifique. Ces échanges sont suivis d’une séance générale de questions/réponses. L’après-midi est consacrée à une présentation d’ordre méthodologique et/ou d’ouverture (accès et utilisation des bases de données, formation à la rédaction scientifique, initiations aux SIG, modélisation, insertion professionnelle après la thèse, etc.). Ces journées ont rassemblé à chaque session une centaine de participants (doctorants, chercheurs, universitaires) provenant du Vietnam et de la région sud-est asiatique. Elles s’intègrent dans un cadre plus large d’initiatives dans le domaine de la formation (Journées de Tam Đảo, conférences etc.). Des démarches sont en cours en vue de pérenniser les Doctoriales en Sciences Sociales avec l’objectif d’arriver à terme à la constitution d’une école doctorale internationale à laquelle une ou plusieurs universités (francophones et vietnamiennes) seraient associées. Par ailleurs, ce modèle pourrait faire école dans d’autres régions (Afrique Sub-saharienne, etc.), et des contacts ont été pris dans ce sens.

Jean-Pierre Cling, Stéphane Lagrée, Mireille Razafindrakoto, François Roubaud

Télécharger la plaquette de présentation

AUF ASSV Pôle universitaire français Vietnam National University, Hanoi